[Critique cinéma] L’Étrange Forêt de Bert et Joséphine.

Plus de deux ans après la découverte de La Petite de la Poissonnerie au festival du film d’animation d’Annecy, Hafan Film revient avec L’Étrange forêt de Bert et Joséphine réalisé par Filip Pošivač et Barbora Valecká sorti en salles le 14 février et distribué par Cinéma Public Film.

Bert et Joséphine vivent dans un prunier au milieu de la forêt. Ensemble, ils prennent soin des créatures qui la peuplent et s’assurent de leur bien-être. Chaque soir, Bert s’occupe de l’éclairage de la forêt, assuré par des champignons lumineux. Joséphine, quant à elle, pouponne un groupe de champignons qui se chamaille sans cesse. Une parfaite harmonie règne dans leur univers jusqu’au jour où les champignons lumineux commencent à disparaître…

Promenons nous dans les bois…

Bert et Joséphine, les héros de ces histoires champêtres, sont frère et sœurs et se démarquent par leur complémentarité de caractère. Bert est peureux, parfois fainéant, tandis que Joséphine se montre plus courageuse mais aussi râleuse. Ils leur arrivent à tous deux de faire de mauvais choix vis-à-vis des autres créatures de la forêt, mais ils finissent toujours par apprendre de leur mauvais comportement grâce à l’aide de la nymphe conteuse qui s’avère être un guide pour le spectateur comme pour nos héros.  A l’instar de Rita et Crocodile, Bert et Joséphine sont dépeints avec des imperfections qui les rendent humains, dégageant ainsi une certaine modernité de cet univers de contes de fées.

Cet univers merveilleux est animé avec une stop motion précise, fluide et naturelle. On y retrouve une saveur esthétique digne de Dark Crystal et pour le design distordu des créatures de la forêt l’influence de l’illustrateur Brian Froud, notamment les nymphes qui prennent des airs de groupe punk-rock avec leurs têtes en forme de cacahuète. Cette représentation de ces êtres mythologiques est pour le moins inhabituelle, car on les perçoit usuellement beaux et immaculés, plongés dans un coton vaporeux néo-classique.

Pour ce qui est de la nature, on découvre un aspect minutieux et riche en détails qui a éveillé en moi les souvenirs du jeu vidéo Botanicula (créé par Jakub Dvorský) ainsi que par l’utilisation de petites plantes toujours en mouvement quelque part dans le décor. La technique de stop motion en 24 images par seconde rend cette sensation de mouvement et de fluidité encore plus prégnante, et sa combinaison avec une post-production très au point fait des merveilles. Et ce, à tel point que les images du films présentes dans cette critique ne rendent pas honneur au film.

Alors, ça biche ?

Le casting vocal français porté par Nolwenn Korbell, Myrtille Zilliox, Samuel Legay, Sabrina Horvais-Amengual, Louison Pochat et Anouck Montreuil apporte vraiment sa touche à l’univers du film. Le personnage de l’esprit tentaculaire possède un timbre de voix rauque limite blasé, typique des fins de soirée arrosées ou des débuts de mâtinées difficiles et surtout, on ne s’attend pas à ce que la nymphe narratrice entonne un air de rap à faire rougir Drake de jalousie. Le travail de direction artistique de cette anthologie mérite vraiment d’être souligné car il résonne comme étant fun et moderne. Pour être tout à fait honnête, je râle à longueur de temps sur les versions françaises que lorsque je vois de l’originalité, je tiens à ce que ça se sache !

L’Étrange Forêt de Bert et Joséphine nous montre l’énorme potentiel de la stop motion tchèque porté par le studio Hafan Film. Bert et Joséphine vivent  leurs aventures en dehors des stéréotypes dans un cadre naturel et merveilleux. Cerise sur le gâteau ! La version française se révèle comique et moderne, ce qui permettra à vous et vos enfants d’apprécier d’autant plus le film. Cette anthologie est mon coup de cœur pour ces vacances d’hiver, allez-y ! Vous ne serez pas déçus.

Muriel

Podcastrice, rédactrice, amatrice de curiosités et bizarreries animées. Vous pouvez aussi m'entendre faire grawr sur Grawr.fr

Leave a comment

  • 9 ans d'existence • + 2 600 articles • + 9 600 commentaires • + 7,8 millions de visiteurs • + 37 millions de pages vues


    Focus on Animation est une association loi 1901 à but non lucratif .

    Les pages de ce site contiennent un certain nombre de contenus (images, logos, vidéos, etc.) soumis à un ou plusieurs copyrights. Sauf mention contraire, ces contenus sont utilisés uniquement à titre informatif et promotionnel pour les ayants droits, et restent la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs.

    Pour tout contact, merci d'utiliser la page de contact.

    Partenaire officiel de :