[Critique cinéma] L’âge de glace 4 : La Dérive des continents.

Age_de_glace_4

Alors que certains studios manient à merveille l’art de concocter des suites plus épatantes encore que les films originaux (cf. l’article de Nicolas sur les suites DreamWorks) avec un goût prononcé pour l’originalité, l’Age de Glace 4 est l’exemple parfait d’une suite réalisée uniquement par appât du gain. Voici ma critique d’un film agréable mais très éphémère.

La quête éternelle du gland de Scrat a des conséquences sur le monde : en allant le chercher au centre de la Terre, il provoque la dislocation des plaques tectoniques et la dérive des continents. Manny et ses amis sont alors séparés d’Ellie et sa fille. Ils se retrouvent à errer dans l’océan sur un morceau de glace. Dans leur périple pour retourner chez eux, ils rencontreront des pirates déterminés à les empêcher de rentrer, parmi lesquels Kira, le futur amour de Diego.

Dès les premiers faibles échos de l’intrigue, L’Age de Glace 4 fait preuve d’un manque troublant d’inventivité, mixant les deux précédents opus à foison (une partie des personnages sont écartés de leur habitat comme dans le troisième opus, alors que l’autre partie est menacée par un danger imminent, comme dans le second opus). Même si l’action est une nouvelle fois au rendez-vous avec une réalisation de bonne facture, l’ensemble ne décolle que très rarement d’une simple aventure à but lucratif. Retenons tout de même une séquence épique et hilarante aux côtés d’êtres courageux en forme d’hommage au Braveheart de Mel Gibson, mais c’est probablement la seule scène qui aura des chances de rester dans les mémoires tant le reste réitère un schéma trop utilisé.

Et ce ne sont pas des nouveaux personnages à l’humour complètement daté (on pense surtout aux pirates plus guignols que méchants), exception faite de la grand-mère de Sid qui fait sourire à chaque apparition, qui peuvent sauver une licence en perte de vitesse. Quant à l’adorable écureuil Scrat, qui regagnait un vrai souffle comique grâce à sa comparse féminine dans le troisième opus, force est de constater que son aura comique est également en berne, n’apportant finalement rien de plus par rapport aux opus précédents si ce n’est le point de départ de la soit-disant intrigue de ce nouveau film.

Pour autant, L’Age de Glace 4 n’est pas un film complètement raté, loin de là puisqu’il répond aux attentes du jeune public, celles de rire et de passer un bon moment en proposant un récit calibré grâce à un méchant franchement passable et une morale brassant des thèmes universels tel l’amitié. Même si l’humour est en-deçà de ce qu’a pu nous offrir la saga depuis ses débuts, les situations comiques ne manquent pas et doivent leur efficacité aux paresseux.

Quant à l’animation débordante de trouvailles et d’originalité dans la conception des nouveaux personnages (merci Peter de Sève), il faut toutefois relever qu’elle paraît n’avoir guère évoluer depuis le troisième opus, malgré une utilisation de la 3D relief très convaincante aux nombreux jaillissements.

Étonnamment, les décors sont très plats et manquent vraiment d’inspiration, ne renouvelant à aucun moment les acquis d’une saga commerciale. On ne peut s’empêcher de penser aux équipes de DreamWorks Animation qui ont su tout réinventer pour offrir un troisième opus détonnant à leur saga Madagascar, et l’on est d’autant plus déçu de constater que les équipes de Blue Sky ont, quant à elles, choisies la facilité.

En conclusion, L’Age de Glace 4 est peut-être le film de trop pour la saga, ou du moins, nous l’espérons, celui qui mettra un terme à celle-ci s’il s’agit de continuer à répéter inlassablement les mêmes péripéties aux côtés de personnages devenus presque vides. Pourtant, si le film lasse, il n’en reste pas moins un honnête divertissement à l’animation convaincante qui ravira les enfants mais beaucoup moins leurs parents. Et en guise de cerise sur le gâteau, on nous assène à répétition le rythme du dernier tube du groupe The Wanted, coqueluche des jeunes du moment !

Nathan

Nathan se nourrit quotidiennement de films d'animation. Même si son coeur s'est laissé tenter par les productions DreamWorks Animation, il voue un véritable culte aux productions Pixar. Chaque mois, il se propose de revenir sur un film animé, tous studios confondus !

  • reply Mister3ZE ,

    Je n’ai pas encore vu le film au cinéma, mais la critique a l’air juste. C’est ce qu’il ressort de la plupart des critiques de la blogosphère cinéma. En revanche, il y a un passage ou je ne suis pas du tout d’accord, c’est la comparaison entre Blue Sky et DreamWorks Animation…

    On ne peut s’empêcher de penser aux équipes de DreamWorks Animation qui ont sus tout réinventer pour offrir un troisième opus détonnant à leur saga Madagascar, et l’on est d’autant plus déçu de constater que les équipes de Blue Sky ont, quant à elles, choisies la facilité.

    Blue Sky, c’est un studio qui a pondu que des succès, y compris « Robots ». L’âge de glace, c’était trois volets dont la renommée est internationale.
    – L’âge de glace 1 : 2 653 331 places vendues.
    – L’âge de glace 2 : 6 539 928 places vendues.
    – L’âge de glace 3 : 7 720 074 places vendues.
    – L’age de glace 4 : déjà 1 767 490 places vendues.

    Alors oui, limité le raisonnement à un box office c’est réducteur, mais tout de même…

    Résultat, si il y a bien un studio qui sait faire des suites, c’est bien Blue Sky…

    • reply Nathan ,

      Le soucis c’est que tu as mal interpréter mon avis, je ne parle aucunement du box-office et je suis le premier à être fan des trois premiers Age de Glace ! Leurs suites tenaient vraiment la route, mais lorsque l’on voit celle-ci, on comprend complètement qu’il s’agit d’une suite pour le box-office et non pour faire rêver les familles. De leur côté, DreamWorks Animation prennent un risque en privilégiant un ton résolument adulte à Madagascar 3 au lieu de continuer dans la veine des deux opus précédents… Quand je fais donc la comparaison, c’est seulement entre ces deux sorties estivales et non avec les autres films des studios ! :)

      • reply Mister3ZE ,

        Hum… D’accord, je comprends mieux avec ton commentaire ! :)

      • reply BG ,

        He bien moi j ai pris un enorme plaisir a ce nouvel opus
        Meme si je dois confesser certaines reserves
        Par exemple, je n ai jamais trouve la direction artistique de IA ebourrifante, je pense a ces decors que j ai toujours trouve plats, episode apres episode, qui ne me font pas rever, que je trouve denues de charme, d ombres, de clairs obscurs, de profondeur et de relief… Un comble a l heure de la 3 D ? pas sir sur quand on se souvient comment les decors des premiers Disney, en simple 2 D, etaient hyper travailles
        Donc, ici, par exemple, tout ce qui a trait au dessin des montagnes par exemple, avec glissement a la cle, est assez hideux
        Esthetique d animation pour programme tv !

        Autre point, je trouve ici que les personnages ne sont pas tous tres reussis esthetiquement parlant
        Si par exemple, l orang outan est prodigieux, l une des creations les plus inspirees que l on ait vu en anim depuis pas mal de temps, le lapin pirate excellent assi… Mais la panthere en revanche, pardonnez ma pietre connaissance zoologique, est baclee dans son pelage , tres plat lui aussi
        En revanche, je trouve que ce film a pas mal d atouts, comme cette evocation des sirenes d ulysse, qui ici nous valent qq scenes inspirees
        Quant a la grand mere, disons qu elle a des dialogues en bouche assez iconoclastes

        Bref, s il est vrai que les opus se suivent et ne laissent pas forcement des traces indelebiles en memoire, je n ai que peu de souvenirs du troisieme volet meme si je me souviens de mouvements de camera qui font du trapeze…., je dois donc dire que j ai ete assez conquis par ce 4 eme episode

        • reply Rosy ,

          est-ce que ce film est sorti en DVD ?

          • reply Nathan ,

            Pas encore, c’est prévu pour le 24 Novembre :)

          • reply Eric ,

            Je ne le trouve nullement, raté il est plus reussit que le 3, faut pas croire que vos critiques sont ce qui est vrai, et faut arrété de dire « le film de trop » serieux c’est pas parce qu’un film dans une saga est mauvais qu’il gachera tout les précédents

            • reply Arnaud Choisy ,

              Absolument pas d’accord, le 3 était une réussite énorme, débordant d’humour avec notamment le personnage de Buck qui était tout simplement hilarant, des décors et des dinosaures fabuleux.
              Le 4 en revanche est beaucoup plus plat, on le voit par exemple avec Pêche, l’ado rebelle que l’on a déjà vu des millions de fois au cinéma. Ca fait déjà un an que je l’ai vu donc je n’ai pas d’autres exemples en tête, mais je me rappelle avoir été très déçut en sortant de la salle.
              Pour revenir à l’expression du « film de trop », alors non, ce n’est pas parce que ce film est raté qu’il gâche tous les précédents, mais c’est l’idée qu’il faut arrêter la franchise quand elle est épuisée pour pouvoir faire un autre bon film à la place, comme le studio sait très bien le faire, et ainsi en même temps laisser les gens sur une bonne image de la saga.

            Leave a comment

            • 9 ans d'existence • + 2 600 articles • + 9 600 commentaires • + 7,8 millions de visiteurs • + 37 millions de pages vues


              Focus on Animation est une association loi 1901 à but non lucratif .

              Les pages de ce site contiennent un certain nombre de contenus (images, logos, vidéos, etc.) soumis à un ou plusieurs copyrights. Sauf mention contraire, ces contenus sont utilisés uniquement à titre informatif et promotionnel pour les ayants droits, et restent la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs.

              Pour tout contact, merci d'utiliser la page de contact.

              Partenaire officiel de :