« Molang » : un lapin et un poussin pour une série 100% mignonne !

Présent au dernier Mip TV car nommé aux International Emmy Kids Awards dans la catégorie Kids: Preschool, aux côtés de Hé, Oua-Oua, Earth to Luna! ou Les Super Wings, le lapin tout rond Molang, qui donne son nom à la série animée produite par Millimages, ne sort pourtant pas de nulle part !

Explications sur les origines de ce personnage, son univers, sa série preschool et son expansion fulgurante à l’international.

Molang, c’est un regard tendre et comique sur l’amitié entre un lapin fantaisiste, très joyeux et enthousiaste et un petit poussin timide, discret et émotif. La série expose avec humour les tranches de vie de Molang et Piu Piu, dans ce que leur quotidien a de plus commun comme dans leurs aventures les plus extraordinaires.

Au commencement était le lapin

Molang, ici dessiné par Hye-ji Yoon sur son blog, évoque le moshi, une pâtisserie japonaise (crédit photo : www.marabout-cote-cuisine.com).

Molang, petit lapin rondouillet et mignon, est né en 2010 sous les traits de l’artiste coréenne Hye-Ji Yoon. On le découvre ainsi dans un style crayonné tout en couleurs pastel, accompagné d’autres amis, avec de temps à autre un petit poussin qui pointe son bec.

L’illustratrice s’est exprimé longuement sur ce qui caractérise Molang à la chaîne Youtube néerlandaise Chubi :

“Les artistes ont l’habitude d’avoir leur propre personnage mascotte, j’aime dessiner des animaux, j’en ai dessiné beaucoup, surtout des lapins. Quand je le faisais, je voulais qu’il soit à la fois le plus simple et le plus joli et c’est comme cela qu’est né Molang. Il n’a pas au départ été créé dans un but commercial. […] Molang vient de Malang malang qui signifie spongieux et doux en coréen. Mon cousin, lorsqu’il avait six ans, lui a donné le nom de Malang. Je voulais que ça ressemble plus à un nom propre, alors j’ai changé Malang en Molang.”

“Je n’ai pas donné de genre à Molang. Je ne voulais pas limiter le personnage. Je peux alors laisser Molang s’habiller avec des vêtement de filles ou lui donner un look de garçon. Mais, dans la façon dont il a été introduit en anglais (et par répercussion en français) je lui ai juste assigné le genre masculin, pour plus de commodité.”

“Molang était un reflet de ma propre personnalité. Je voulais juste créer un personnage qui fasse seulement ce qu’il veut comme manger, se sentir libre et être détendu. Molang est amical et a un grand cœur. Mais vous ne pouvez pas le voir directement, à cause de sa moue énigmatique. […] Ma tenue préférée pour Molang est quand il est tout simple, tout blanc, son aspect de base parce j’aime son côté spongieux, et qu’il ressemble à un moshi (une célèbre pâtisserie japonaise).”

La première vague de stickers Molang pour l’application de messagerie KakaoTalk.

A partir de là, le personnage se décline en dehors du blog de sa créatrice, notamment sous forme de stickers pour l’appli de messagerie KakaoTalk, très populaire en Corée du sud, puis, chose plus rare, sous de ligne de produits de merchandising, ce que Hye-Ji Yoon a expliqué au site de The Next web en 2013 :

« J’ai essayé de me concentrer sur de méticuleuses expressions du visage de Molang et de sa gestuelle corporelle, au lieu d’inclure des éléments nouveaux dans les autocollants. J’essaye de concevoir mes émoticones dans le but d’exprimer un maximum d’émotions de la vraie vie. Les émoticones devraient être intuitives et très claires dans ce qu’elles tentent d’exprimer. J’ai aussi pris des notes sur les expressions que mes amis et moi avions souvent l’habitude d’utiliser dans nos conversations et séances de chat, et développer des émoticones qui délivrent ces messages. »

« Lorsque j’ai débuté la promotion de Molang, c’était au tout début (ndr : en 2010), quand les gens commençaient à décorer les écrans de leurs smartphones avec des personnages mignons. A ce moment-là, ce n’était pas commun pour les artistes d’offrir leurs propres personnages gratuitement. Naturellement, Molang a gagné en popularité auprès des jeunes filles adolescentes qui ont un pouvoir d’achat relativement faible. Il est devenu un personnage prisé pour décorer son téléphone portable. C’est après cela que KaKaoTalk a ouvert une boutique d’items qui offrait des émoticones et des fond d’écrans à ses clients. Molang a été un des premiers personnages à être disponibles sur cette nouvelle plate-forme. »

De là, Molang était mûr pour passer les frontières de son pays d’origine, croisant en Europe la société de production française Millimages (Corneil et Bernie, Mouk), qui signe fin 2013 un contrat pour porter le lapin sur les écrans.

Roch Lener, CEO et fondateur de Millimages, au Korea Brand & Entertainement de Londres en 2013

Molang et Piu Piu, les nouveaux “Friends”

Adapté en série animée preschool dès 2015 par le studio français, Molang se voit entouré d’un nouvel univers et nous est toujours conté par le prisme de la tranche de vie, axé ici sur son amitié très forte avec Piu Piu le poussin timide, promu au rang de proche et de colocataire, ici imaginé par Marie Caroline-Caroline Villand et Stéphanie Misiak.

On retrouve le trait et la rondeur du personnage de l’illustratrice Hye-Ji Yoon dans cette animation 2D réalisée en Flash dans des épisodes d’une durée de trois minutes trente qui dénote du format habituel de dix et vingt minutes, et les deux premières saisons abordent des thèmes comme le cycle des saisons, l’amitié et les événements de la vie quotidienne.

La série comporte actuellement deux saisons de cinquante deux épisodes (une troisième est en cours de production) dont vous pouvez avoir un aperçu sur la chaîne Youtube dédiée, tandis qu’elle est diffusée actuellement à la télévision, sur la chaîne thématique Piwi +.

Exemple d’adaptation du trait de Hye-ji Yoon par l’artiste freelance Natàlia Renault lors de la production de la saison 1.

Multiplier les lapins

Alors que le personnage a fait son apparition dans l’espace enfants des aéroports parisiens, la série Molang a déjà démontré son goût du voyage de par une diffusion internationale avec la présence sur les chaînes du groupe Disney aux Etats-Unis, en Amérique Latine, en Italie, en Asie du Sud Est et en Australie ainsi que sur Cartoonito au Royaume-Uni, Télé Québec et BBC Kids au Canada, aux chaînes scandinaves (SVT, MTV3, NRK), ainsi que Mini + en Pologne, Orlando Kids & TV Kanal Ultra en ex-Yougoslavie, LTV en Lettonie, Hop! TV en Israël… ouf !

Récemment, Molang et Piu Piu ont fait leur entrée de façon plus marquée sur le marché asiatique avec Disney Asie, Korea EBS, Hong Kong TVB, Thailand Public TV PBS, Singapore OKTO, Taiwan PTS et Disney Inde.

Accompagné d’un merchandising très développé, depuis les sets d’autocollants pour messageries instantanés en passant par les livres pour enfants jusqu’à la peluche, une forte présence sur internet avec Facebook, Youtube ou Tumblr les petites oreilles de Molang continuent de se faire connaître tout autour du monde.

Mais qu’est-ce qui charme tant le public et les chaînes télévisées chez ce personnage ? Une question que j’ai pu aborder parmi d’autres avec Marie-Caroline Villand, créatrice de l’adaptation animée de Molang chez Millimages, dans une interview à retrouver demain sur Focus on Animation !

Sources : la chaîne youtube néerlandaise Chubi pour les citations de la créatrice , The Next Web pour les citations dédiées aux stickers et au merchandising.

Muriel

Podcastrice, rédactrice, amatrice de curiosités et bizarreries animées. Vous pouvez aussi m’entendre faire grawr sur Grawr.fr


Leave a comment

  • 9 ans d'existence • + 2 600 articles • + 9 600 commentaires • + 6,9 millions de visiteurs • + 33 millions de pages vues


    Focus on Animation est une association loi 1901 à but non lucratif .

    Les pages de ce site contiennent un certain nombre de contenus (images, logos, vidéos, etc.) soumis à un ou plusieurs copyrights. Sauf mention contraire, ces contenus sont utilisés uniquement à titre informatif et promotionnel pour les ayants droits, et restent la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs.

    Pour tout contact, merci d'utiliser la page de contact.

    Partenaire officiel de :