[Critique DVD] Goodbye Mister Christie.

Le monde de l’animation peut parfois être tout à fait surprenant, et ce n’est pas l’alchimiste cinématographique Phil Mulloy qui nous contredira. Goodbye Mister Christie est un film pour adultes avertis mais pas que puisqu’il demande une véritable implication de la part du spectateur. Dans ce long-métrage, point d’édulcoration ou de rationalité, seulement de l’essai narratif frôlant à plusieurs reprises le pot-pourri.

Les Christie vivent à Wellington Green, pittoresque village anglais avec son église, son étang et son terrain de cricket. Si M. Christie est en apparence un parfait gentleman à l’accent aristocrate, il se révèle vite arrogant et égoïste. Un jour, Ramon arrive. Ce marin français fraîchement débarqué émet une étrange et envoûtante mélodie ; mélodie qui séduit toute la famille Christie, la mère, le père… Quand la télévision s’en mêle, la vie des Christie s’en trouve changée à jamais…


Lien pour la version mobile.

Ne comptez pas sur des acteurs, les voix des personnages sont assurées par des ordinateurs, et si cette utilisation peut être intéressante sur la brièveté d’un court-métrage, elle se révèle tout simplement éreintante sur 90 minutes de film. De ce fait, au-delà d’une intrigue somme toute nébuleuse, l’attachement aux personnages n’est à aucun moment possible, créant une atmosphère froide et effrayante, renforcée par une partition musicale ceci dit envoûtante. L’originalité est au rendez-vous, mais l’expérimentation en devient indigeste au fil de l’intrigue, à l’image de ces visages monotones qui s’enchaînent succinctement en champs contre champs : lassant. Bien sûr, ces choix graphiques et techniques participent au propos du film d’une société qui s’auto-détruit sur la question de l’apparence, mais pas sûr que cet essai se révèle concluant sur une longue durée.

Le film est finalement un incessant mouvement vers le néant qui s’ouvre sur une animation d’ores et déjà froide et minimaliste, mais qui s’enlise peu à peu vers la disparition de ces détails déjà infimes.

Il serait pourtant dommage de ne voir en ce film qu’une accumulation de défauts puisqu’il propose tout de même une ambiance particulière qui, si elle n’est pas commune, hypnotise. Aux fonds psychédéliques se succèdent des séquences sexuelles brutes ou l’universalité prime (un couple se trompe mutuellement avec un même homme), participant à l’élaboration d’une fin du monde minimaliste ou l’atmosphère envoutante du film laisse place à la froideur du vide. Le film est finalement un incessant mouvement vers le néant qui s’ouvre sur une animation d’ores et déjà froide et minimaliste, mais qui s’enlise peu à peu vers la disparition de ces détails déjà infimes. Ainsi, la famille des Christie (ensemble de protagonistes au centre d’une trilogie envisagée comme telle par Phil Mulloy) n’est plus une simple famille victime d’adultère puisqu’elle devient tout simplement la vectrice de la chute d’un monde, gouverné par un Dieu mouche (dur à croire, mais c’est le cas !).

Étant donné qu’il s’agit de l’image d’un DVD et que le graphisme utilisé par Phil Mulloy dans son film n’a pas la vocation d’être éclatant, l’image de cette édition laisse à désirer. Pourtant, l’éditeur vidéo ED Distribution propose une belle palette de retranscription des couleurs et des noirs assez profonds (heureusement puisqu’ils composent la plupart des images) mais force est de constater qu’une belle édition ne pourra jamais rattraper un film voulu comme graphiquement minime.


Encore une fois, l’éditeur vidéo effectue un beau travail de dissociation entre les voix robotisées des personnages et les musiques envoutantes pour rendre la découverte du film plus agréable, mais comme dit précédemment dans notre critique, le traitement sonore voulu par le réalisateur, sur Goodbye Mister Christie, ennuie. De ce fait, l’éditeur a beau essayer de magnifier la chose, rien n’y fait, le sommeil vous guette !


Un bon point pour les quelques bonus du film. Tout d’abord, vous pourrez découvrir une interview de 22 minutes du réalisateur du film qui, si elle ne perce aucun mystère du long-métrage, témoigne d’une véritable passion et motivation de la part de son créateur qui s’investit corps et âme dans ses productions. De plus, vous retrouverez un court-métrage de ce même artiste, un teaser d’un projet de long-métrage pour lequel il cherche des producteurs, ainsi qu’un extrait du 2ème épisode de la trilogie sur les Christie, Dead But Not Buried. Etonnamment, l’on y retrouve la même intrigue que dans Goodbye Mister Christie, mais avec une animation plus riche… Cela annoncerait-t-il un troisième et dernier épisode convaincant graphiquement qui pourrait répondre aux multiples questions soulevées par le premier opus ? Réponse à sa sortie…


En conclusion, Goodbye Mister Christie est purement un OVNI dans le sens premier du terme puisqu’il s’agit d’un objet non identifiable qui se joue des conceptions pré-établies par le spectateur en déjouant toutes les limites normalement conçues. Même si le plaisir de le découvrir n’est pas la première chose qui nous vient à l’esprit, il serait dommage de ne pas jeter ne serait-ce qu’un oeil vers cette étrangeté, d’autant plus que l’édition DVD est honorable.

Acheter le DVD dans la boutique chez le distributeur !

http://www.eddistribution.com/videos.php 

[divider]

Nathan

Nathan se nourrit principalement de films d'animation au quotidien. Et bien qu'il ait une certaine affection pour les oeuvres DreamWorks Animation, son œil critique se charge de décortiquer toutes les sorties du moment.

Leave a comment

  • 5 ans d'existence • + 1 750 articles • + 7 490 commentaires • + 3,6 millions de visiteurs • + 16,9 millions de pages vues


    Focus on Animation (focusonanimation.com) est un site indépendant, amateur, non officiel, à but non lucratif. Les pages de ce site contiennent un certain nombre de contenus (images, logos, vidéos, etc.) soumis à un ou plusieurs copyrights. Ces contenus sont utilisés uniquement à titre informatif et promotionnel, et restent la propriété exclusive de leurs auteurs.

    Pour tout contact, merci d'utiliser la page de contact.

    Partenaire officiel de :

    les-toiles-enchantees