[Critique cinéma] Les nouvelles aventures de Ferda la fourmi

Ferda la fourmi

Un an après Ferda la fourmi, Malavida Films nous propose de découvrir Les nouvelles aventures de Ferda la fourmi, dans nos salles depuis le 8 février. Le personnage emblématique d’Hermina Tyrlova fait encore une fois preuve de débrouillardise et d’ingéniosité afin de venir en aide à ses amis de la nature.

Ferda est une fourmi bricoleuse et créative qui aime, au cours de ses expéditions, rendre service à tous les petits animaux qu’elle croise sur son chemin. Et ils sont nombreux : coccinelles, abeilles, sauterelles, moustiques, poissons ou têtards.

On y retrouve la patte graphique de l’opus précédent, à savoir l’évolution de la narration sur des décors peints et une animation de qualité des figurines du bestiaire en place. La musique prend cette fois une dimension dramatique plus importante, notamment dans les intenses moments de danger, avec l’emploi de percussions rythmant l’action.

Ces nouvelles aventures nous dévoilent une Ferda aventurière et ingénieuse, mais on découvre aussi une héroïne maternelle garante du bon fonctionnement de l’harmonie de la nature. Elle aide coup sur coup des nouveaux-nés libellules et des œufs de fourmi en proies à des malfaiteurs pendant que le garde roupille (mais que fait la police !). L’ambiance reste joyeuse et festive car en toute bonne fin d’aventure, les fourmis s’enjaillent avec de la tarte à la myrtille (en quantité !), sur le fond musical d’un orchestre slave.

Vers un retour aux sources

Ferda se régale !

Certains cinémas vous proposent de découvrir le tout premier court-métrage de Ferda en noir et blanc, d’une durée de dix minutes, projeté à l’époque en 1943. Cette diffusion exceptionnelle permet d’approcher le personnage de Ferda avec son chara-design d’origine doué de cette hyper-expressivité cartoony qui n’est pas sans rappeler son contemporain Félix le chat et surtout, la fourmi revêt la dimension politique qui est aux racines de sa création.

Dans cette aventure, la maline Ferda est leadeuse d’un petit groupe d’ouvriers fourmis, qui l’appuie dans sa mission de sauvetage d’une compatriote ailée en prise avec une araignée féroce. On remarque aussi la mise en place de motifs qui deviendront récurrents dans les courts autour de Ferda, tels que les personnages secondaires de l’escargot et la sauterelle ou la présence déjà primordiale de l’orchestre pour souligner l’action. A noter que Malavida Films accompagne la sortie du film par des livres jeunesses illustrés, pour un abord encore plus pédagogique de l’univers de notre fourmi.

Si vous avez été conquis par le premier opus, allez sans tarder découvrir Les nouvelles aventures de Ferda la fourmi ! Vous profiterez d’un cocktail musical et champêtre. N’hésitez pas à demander à votre cinéma s’il diffuse le tout premier Ferda en noir et blanc car il apporte une plus-value historique indéniable et un regard inédit sur cette petite grande héroïne de l’animation en stop-motion.

Bande-annonce – Les nouvelles aventures de Ferda la fourmi

Muriel

Podcastrice, rédactrice, amatrice de curiosités et bizarreries animées. Vous pouvez aussi m'entendre faire grawr sur Grawr.fr

Vous aimerez aussi :

Leave a comment

  • 8 ans d'existence • + 2 500 articles • + 9 500 commentaires • + 6,2 millions de visiteurs • + 30 millions de pages vues


    Focus on Animation (focusonanimation.com) est un site indépendant, amateur, non officiel, à but non lucratif. Les pages de ce site contiennent un certain nombre de contenus (images, logos, vidéos, etc.) soumis à un ou plusieurs copyrights. Ces contenus sont utilisés uniquement à titre informatif et promotionnel, et restent la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs.

    Pour tout contact, merci d'utiliser la page de contact.

    Partenaire officiel de :

    les-toiles-enchantees